Auto-entrepreneur et TVA

Les seuils de la micro-entreprise (anciennement statut auto-entrepreneur) seront modifiés au 1er janvier 2018 pour passer à 170 000 euros pour les activités de commerce, et à 70 000 euros pour les prestations de services.

Cependant, cette modification qui peut sembler intéressante au premier abord apporte plusieurs inconvénients.

Tout d’abord, le seuil de chiffre d’affaire permettant de facturer en franchise de TVA n’est pas modifié. Cela signifie que dès le dépassement de ce seuil (égal au précédent seuil du statut de micro-entreprise), la TVA doit être facturée. Un suivi précis de la facturation doit donc être réalisé.

Un autre inconvénient du statut de micro-entreprise, qui est amplifié par l’augmentation des seuils, est la non déductibilité des dépenses liées à l’activité de l’entreprise. Si vous dépenses sont supérieures à 30% de votre chiffre d’affaire, le statut de micro-entreprise n’est pas intéressant.

Nous vous conseillons donc de vous rapprocher d’un Expert-Comptable qui pourra étudier votre situation particulière, et vous proposer la solution optimale.

Le cabinet Censea Expertise Comptable vous accompagne dans la création de votre entreprise, et vous aide dans l’ensemble de vos démarches. Contactez nous !

Articles associés

3 janvier 2018

Véhicules de société

11 octobre 2017

Auto-entrepreneur et TVA